Suivez-moi !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

Caroline Hoctan répond au questionnaire du candide

CAROLINE HOCTAN

 

« Et si notre existence n’était pas déterminée par nos origines sociales ou familiales mais par l’influence des livres ? » La première phrase de la présentation du deuxième roman de Caroline Hoctan paru chez Fayard, « Dans l’existence de cette vie-là », suffit à capturer notre attention, n’est-ce pas ? Sans compter qu’il faut toujours faire confiance à quelqu’un qui écrit Littérature avec un L majuscule.

– Un écrivain, ça naît comment ?
Un écrivain naît avant tout comme lecteur.

– Un livre, ça vient de quoi ?
Un livre vient avant tout d’une nécessité de lecture.

– Un style, ça se trouve où ?
Un style, ça se trouve dans la Littérature, la plus grande qui soit et qu’il ne faut jamais cesser de lire, de lire et de lire encore et toujours chaque jour qui passe.

– Quand on écrit, c’est pour qui ?
On n’écrit pour personne d’autre que pour ceux qu’on lit et avec lesquels on voudrait discuter de temps à autre, on écrit en fait seulement et uniquement pour la Littérature elle-même, le reste n’étant que foutaise.

– Votre dernier ouvrage, qu’est-ce qu’il raconte ?
Mon dernier ouvrage s’intitule « Dans l’existence de cette vie-là » (Fayard), et Le Monde en a rendu compte mieux que je ne le ferais moi-même… Il suffit d’aller lire ce que Bertrand Leclair en a dit : Le Monde -Bertrand Leclair 

(Photo Isabelle Rozenbaum)

2016-12-16T09:16:15+00:00