Suivez-moi !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

Coco Camel répond au questionnaire du candide

CCamel

Ah la belle histoire de Coco Camel ! Licenciée après 13 ans passés dans une multinationale, elle se lance dans l’écriture sur un pari fait avec une amie. Elle décide de s’autoéditer, mais les Editions « J’ai lu » repère son roman « Je Reste Zen ! » qui connaît alors un immense succès. Sur sa lancée, Coco produit son deuxième roman « Je reste Zen ! Retour de Moscou » et apporte sa pierre au questionnaire du candide. Merci Coco !

  • Un écrivain, ça naît comment ?
    Sur un pari avec une amie ! Merci à elle…
  • Un livre, ça vient de quoi ?
    C’est un plat à déguster réalisé sans recette : du vécu, observer la vie des gens, les écouter… Lire beaucoup et laisser son imagination mélanger tous ces jolis éléments.
  • Un style, ça se trouve où ?
    Dans ce qu’on aime. Dans mon cas : mes lectures, les bandes dessinées. C’est pour cela qu’il y a des dessins dans mes romans.
  • Quand on écrit, c’est pour qui ?
    Pour moi-même au départ, pour mes filles ensuite, puis pour tous ceux qui ont envie de me lire.
  • Votre dernier ouvrage, qu’est-ce qu’il raconte ?
     » Comme nous toutes, Léa Kelly est une jongleuse de la vie : femme, mère et working girl. Elle a souvent l’impression d’être un hamster dopé tournant en boucle dans sa roue. Alors que ses deux aînés pataugent dans la puberté, entre la limace neurasthénique et l’ado rebelle, elle adopte une petite fille russe. Déstabilisé, son mari se confond avec les coussins du canapé devant la télévision. En parallèle, sa collègue « préférée », adepte de la réunionite de 18 heures, convoite avec gourmandise… son job. Entre un grand écart et une pirouette, Léa va pouvoir tester ses capacités d’équilibriste au quotidien. »
    Voilà le résumé de « Je reste Zen ! Retour de Moscou » édité chez J’ai Lu !

 

 

2017-09-25T11:35:05+00:00