Suivez-moi !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

Jean-Pierre Alaux répond au questionnaire du candide

Jean-Pierre Alaux

Jean-Pierre Alaux est l’auteur, avec Noël Balen, de la série oeno-policière « Le Sang de la vigne » (Fayard), qui a fait l’objet d’une adaptation sur France 3 avec Pierre Arditi, comme tous les téléspectateurs le savent. Il a également signé bien d’autres ouvrages, dont les cinq volumes des Aventures de Séraphin Cantarel chez 10/18. Alaux, au parloir !

  • Un écrivain, ça naît comment ?
    Un écrivain ? Pour ma part, je préfère le terme de romancier. Pas de naissance dans les choux, ni de génération spontanée. Je serais tenté de dire, ça naît ou renaît tous les jours.

 

  • Un livre, ça vient de quoi ?
    Un livre naît toujours chez moi d’une émotion, d’une impression fugace à partir d’un lieu ou d’une rencontre. A partir de là, mon imagination fait le reste…

 

  • Un style, ça se trouve où ?
    Un style, ça se construit au fil de ses propres lectures. Je suis sensible à la musique des mots. Si ça sonne bien et coule bien dans oreille, je m’en satisfait. Je reste fidèle au « gueuloir » si cher à Flaubert.

 

  • Quand on écrit, c’est pour qui ?
    J’écris d’abord pour moi, comme un plaisir égoïste qui fait du bien quand on relit le texte comme s’il n’était pas de soi. Une fois le manuscrit remis à mon éditeur, il ne m’appartient plus. C’est l’affaire du lecteur et du plaisir qu’il prend à pénétrer dans l’univers que j’ai bâti.

 

  • Votre dernier ouvrage, qu’est-ce qu’il raconte ?
    Le dernier ouvrage, c’est « Le Soleil ne se cachera pas pour mourir », co-écrit avec l’astrophysicienne Sylvie Vauclair et paru chez Privat. Que deviendrions-nous si un astéroïde géant percutait la Lune ? Quel serait notre avenir, pauvres Terriens, si le Soleil, cette remarquable centrale nucléaire, était soudain en surchauffe ? Autant de questions que se pose Arthur Azart quand il entreprend d’écrire l’histoire du Pic du Midi. Aussi bien attiré par les sports de glisse que par les essaims d’étoiles peuplant l’Univers, le jeune garçon se lie d’amitié avec la célèbre astrophysicienne Véronique Verseau. Embarqués dans une véritable odyssée cosmique ponctuée d’incessants rebondissements à quelque 3 000 mètres d’altitude, ils se retrouvent soudain en proie à une spectaculaire tempête de neige…

 

2017-11-06T10:31:20+00:00