Suivez-moi !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

La haine du prof

Prof- bouc emissaire

J’avoue que je comprends mal, mais faites l’expérience. Dès qu’un journal ou un magazine publiera en ligne un article concernant les profs, que ce soit pour évoquer le coût des heures supplémentaires, le rythme scolaire, le nombre de postes, leur affectation ou la couleur de leurs chaussettes, jetez un œil sur les réactions des internautes en prévoyant toutefois des vêtements imperméables : vous serez inondé par des flots de haine.

Le prof est un feignant. Le prof est un incapable. Le prof est toujours absent. Le prof est arrogant. Le prof ne connaît pas la réalité du monde… Liste non exhaustive.
Ce goût pour le tir sur ambulances ne laisse pas de m’étonner. Je pourrais comprendre le mépris mais pourquoi tant de hargne envers un individu qui ne représente plus rien aux yeux de notre société ?
Notre société vénère l’argent. Le salaire mensuel du prof n’atteint pas le centième de celui d’un bon footballeur, et le mercato entre académies ne lui permet même pas d’améliorer sa situation.
Notre société vénère la gloire. Quoique très bien noté par son inspecteur et par son directeur d’établissement, monsieur le professeur n’est toujours pas passé à « Touche Pas à Mon Poste ».
Pourquoi dès lors s’attarder sur son cas ? Pourquoi l’agonir d’insultes ? Parce qu’il lit des livres, qu’il possède un certain savoir ? Le savoir est complètement démonétisé, espèce de boloss ! Ses connaissances peuvent tout au plus lui permettre de participer au « Jeu des Mille Euros » ou à « Questions pour un Champion », et ainsi de gagner une encyclopédie Larousse sur la traite des yacks sur les hauts plateaux de l’Himalaya.

Ne gaspille pas ta fureur, cher détracteur du corps professoral. Réserve-la à d’autres cibles qui en valent davantage la peine.

Le prof ne peut te faire de l’ombre.
Le prof ne peut te faire du mal.
Le prof est plus inoffensif qu’un chaton ou qu’un lombric.
Mieux qu’inoffensif, insignifiant.
Et j’ai failli oublier : le prof t’emmerde.

2016-12-19T15:52:57+00:00