Suivez-moi !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

Du beau, du bon …

Avez-vous remarqué ? Depuis quelque temps – deux ou trois ans, je dirais, mais le temps passe vite –, la beauté a remplacé la bonté dans les vœux que l’on formule.

Je m’explique. De plus en plus de personnes préfèrent vous souhaiter une « belle » journée plutôt qu’une « bonne » journée, un « bel » été » plutôt qu’un « bon » été, une « belle » année au lieu d’une « bonne » année.

A ce rythme-là, en nous serrant la main ou en nous saluant de la tête, nous n’allons pas tarder à nous adresser un « Beau jour, Madame » ou un « Beau soir, Monsieur ».

Ce changement n’est peut-être pas anodin. Je sais parfaitement que le beau est depuis toujours associé à ce qui est bon et bien. « Une belle personne » est une personne aux grandes qualités morales. Le mot « vilain » embrasse ce qui est laid et ce qui est méchant. Dans les contes ou les westerns, les mauvais sujets sont toujours physiquement ingrats.

Rien de très étonnant, du reste, puisque le latin « bellus », signifiant « beau, charmant, ravissant », est le diminutif de « bonus » exprimant la qualité, l’état de ce qui est bon.

Il n’empêche… Quand on me parle d’une belle journée ou d’un bel été, c’est d’abord l’image d’un ciel bleu qui me vient à l’esprit.

Une bonne journée ou un bon été renvoie à quelque chose de plus intime, de plus profond. On me souhaite de vivre un rapport harmonieux avec le monde et ses habitants.

Ne croyons-nous plus que c’est possible ?

Ou préférons-nous désormais la forme au fond, le paraître à l’être, l’esthétique à l’essence ?

Ce serait fort dommage, bonté divine !

2016-12-16T09:18:27+00:00