La plupart du temps le genre est arbitraire, ce qu’a très bien remarqué Roland Magdane : « la langue française est quand même bizarre, disait-il. Pourquoi dit-on un tabouret et pourquoi une chaise ? »