Suivez-moi !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

Marie-Ève Lacasse répond au questionnaire du candide

Marie-Ève Lacasse

Originaire de Hull (Québec), Marie-Ève Lacasse a rejoint Paris pour suivre des études littéraires à La Sorbonne. Depuis, outre de nombreux articles dans des journaux comme Technikart, Les Inrockuptibles ou TRAX Magazine, nous lui devons plusieurs livres dont le dernier met en lumière Peggy Roche, la compagne si discrète de Françoise Sagan. Un mot qui pourrait qualifier aussi bien son écriture que son personnage : élégance.

  • Un écrivain, ça naît comment ?
    Quand un éditeur dit « Oui ».

 

  • Un livre, ça vient de quoi ?
    Avec un sujet. C’est le plus important. Le style, les personnages, l’atmosphère, viennent ensuite. Le sujet de départ, c’est la lumière du livre. On ne doit pas la perdre.

 

  • Un style, ça se trouve où ?
    Où, je ne sais pas… C’est énormément de travail. Et puis un jour on se rend compte que la phrase sonne juste, puis tout le paragraphe, et quand on a un peu de chance, la page aussi. C’est une question d’oreille, mais la « bonne phrase », elle, tombe spontanément, elle n’est pas surécrite.

 

  • Quand on écrit, c’est pour qui ?
    Les lecteurs, la critique. C’est difficile de se dire : je n’écris que pour moi, et tant pis pour les autres ! Au fond, il y a un désir terrible d’être aimé en écrivant, même si l’on écrit des choses désagréables ou scandaleuses. C’est une demande d’amour.

 

  • Votre dernier ouvrage, qu’est-ce qu’il raconte ?
    Il s’intitule « Peggy dans les phares » (Flammarion, 2017), et je citerai à son propos mon éditeur : « Mannequin, styliste, journaliste de mode, mariée à un grand résistant puis à Claude Brasseur, Peggy Roche a aussi été pendant vingt ans la compagne discrète de Françoise Sagan. Peggy dans les phares est le roman de cette passion dévorante traversée des plus grandes figures de la vie littéraire et artistique de l’époque. »
    Originaire de Hull (Québec), Marie-Ève Lacasse a rejoint Paris pour suivre des études littéraires à La Sorbonne. Depuis, outre de nombreux articles dans des journaux comme Technikart, Les Inrockuptibles ou TRAX Magazine, nous lui devons plusieurs livres dont le dernier met en lumière Peggy Roche, la compagne si discrète de Françoise Sagan. Un mot qui pourrait qualifier aussi bien son écriture que son personnage : élégance.
2017-10-09T13:59:00+00:00