Suivez-moi !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

Nouveau genre

Nouveau Genre

Une petite interrogation, en passant. Moi qui n’ai même pas une année de Facebook à mon actif, moi qui ai beaucoup craché sur les réseaux sociaux en général et sur celui-ci en particulier avant de retourner ma veste, je me demande si Mark Zuckerberg n’a pas permis, sans le vouloir, d’inventer un genre littéraire.

La question me vient quand je lis les chroniques (il faut dire « posts », je crois) d’Astrid Waliszek, de Gil Jouanard et de quelques autres internautes. Des réflexions, des analyses, des commentaires, des historiettes, des choses vues… Pas besoin d’être un critique chevronné pour en repérer les qualités de style et de fond.

Ce genre d’écrits n’est pas chose nouvelle, me direz-vous. Des Caractères de La Bruyère aux aphorismes de Cioran en passant par les épigrammes de Voltaire, les carnets intimes de Hugo ou, plus près de nous, les microfictions de Régis Jauffret, la forme brève a alimenté de nombreuses publications.

Mais là où ces textes courts étaient destinés à durer, bien couchés sur un lit de papier, ceux de Facebook disparaissent presque immédiatement, emporté par le flux de leurs congénères. Les écrits restent ? Pas quand ils sont numériques.

Je ne suis pas sûr qu’il faille le déplorer, et l’on peut même s’en réjouir. Leur fugacité fait partie du charme. Nous les apprécions d’autant plus qu’ils auraient pu nous échapper. Et quand nous les tenons, nous les aimons comme des amours de vacances.

On pourrait penser aux articles de presse mais la plupart de ceux-ci ne possèdent aucune valeur littéraire. En ce qui me concerne, je vois un cousinage avec la chanson. Un couplet ou un refrain qu’on attrape au vol, qui se donne sans manière, qui vous parfume l’intérieur de la tête avant de s’évanouir.

Merci infiniment, Gil, Astrid et vos compagnons de clavier. Votre travail est inqualifiable mais je vous encourage à le poursuivre !

2017-04-28T09:16:15+00:00