Suivez-moi !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

Une plume qui va s’envoler…

Manon Touzet poème

Manon Touzet a remporté cette année le premier prix de poésie de l’AMOPA (Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques) pour le niveau Cinquième. Elle avait déjà remporté deux ans auparavant la médaille d’argent du Prix des Jeunes Poètes des jeux Floraux. Et comme elle est en train d’écrire un livre, nous n’avons pas fini d’entendre parler d’elle… Une petite interview et un beau « Voyage » pour vous la faire découvrir.

  • Dans quelles circonstances as-tu créé ce poème ?
    J’aime beaucoup la guitare, et j’en joue. J’aime aussi beaucoup la poésie, alors j’ai fait un mélange des deux !
  • En écris-tu régulièrement ?
    Je n’écris pas forcément de poèmes, mais je suis en train d’écrire un livre assez régulièrement (presque tous les soirs).
  • Quels sont tes goûts littéraires ?
    J’aime les romans fantastiques d’aventures.
  • Aurais-tu un livre à recommander à des lecteurs de ta génération ?
    Si je devais conseiller un livre, ce serait « Les ailes d’émeraude » d’Alexiane de Lys, qui combine vraiment le fantastique et l’aventure. Il y a aussi « Hex Hall » de Rachel Hawkins que j’ai bien aimé. Ces deux romans sont en plus très drôles et il y en a plusieurs tomes, ce qui permet de faire durer le suspens !

« Voyage »

J’ai cherché un arbre,
Le plus bel arbre du monde.
J’ai scié des planches,
De belles planches régulières,
Je les ai chevillées,
Assemblées,
Collées,
Accordées.
Le morceau le plus beau,
Le plus droit
Se dressait vers le ciel.
J’ai pris des cordes,
Les plus belles cordes de la Terre,
Je les ai accrochées aux planches de bois
Une à une
Avec amour
Et patience.
J’ai mis des clés.
Les clés de la gaieté
Les clés de l’amour
Pour ouvrir les portes du ciel
Quand je partirai loin
Faire ce voyage.
J’ai mis du vernis,
Du vernis bien brillant.
J’ai lissé, lissé, lissé…
Jusqu’à voir mon image
Sur le bois se refléter.
Je me suis embarquée
Sur une portée
De notes blanches et noires
Et j’ai joué
L’air de la liberté
Sur la guitare que j’ai créée

2017-05-12T13:32:50+00:00