Suivez-moi !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

Un Roman plein de poésie

RomanT poeme concours

À 14 ans, Roman Tomczac vient de remporter le premier prix de poésie des Jeux Floraux et le second prix du concours de l’AMOPA (Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques) grâce à un beau pastiche de « La Cimaise et la fraction » de Raymond Queneau. Cela mérite bien une petite interview de cet élève du collège Chaumeton à L’Union (31)… Et tous nos remerciements à son professeur de lettres, Claire van Beek.
Vous trouverez le poème primé à la fin de l’interview.

  • Dans quelles circonstances as-tu créé ce pastiche de Queneau ?
    Je devais rendre un poème à Mme Van Beek pour participer aux concours. Je n’avais pas d’idée pour faire un poème original, facile à faire et qui soit amusant. Avec ses critères, j’ai tout de suite pensé à ce poème de Queneau, que j’avais étudié la première fois en primaire. J’ai donc repris son idée avec « Le corbeau et le renard » de La Fontaine… et ça a marché ! J’ai donc continué le poème pour ensuite le donner à Mme Van Beek, sans savoir que j’allais gagner !

 

  • Sur quelle méthode d’écriture repose-t-il ?
    Pour l’écrire, j’ai cherché les principaux mots porteurs de sens du poème dans le dictionnaire. J’ai ensuite recherché le 7ème mot du même genre et de la même fonction du mot du poème après celui-ci, toujours dans le dictionnaire. J’ai donc remplacé le mot de départ par le 7ème mot trouvé dans le dictionnaire après le mot original. Et cela a donné mon poème.

 

  • En écris-tu régulièrement ?
    Je n’ai pas l’habitude d’écrire des poèmes, non… J’en écris seulement si on me le demande au collège ! Par contre, j’essaye d’écrire un peu, sans avoir beaucoup de résultats…

 

  • Quels sont tes goûts littéraires ?
    Je lis beaucoup et je suis un peu polyvalent ! Je préfère la science-fiction et le fantastique. Sinon, je lis aussi énormément de mangas et de bandes dessinées.

 

  • Aurais-tu un livre en particulier à recommander à des lecteurs de ta génération ?
    Je pourrais en donner plein ! « Artémis Fowl », « Percy Jackson » et sa série, « Miss Peregrine et les enfants particuliers »… Mais je conseillerais « U4 », de la science-fiction : c’est ce que je lis en ce moment.

 

« Le Cordelier et le Rendez-vous »

Maître Cordelier, sur un arc-boutement perforé,

Tenait en son bec-de-corbeau un front.

Maître Rendez-vous par l’œillère alloti,

Lui ternit à peu près ce lansquenet :

« Hé ! Bonsoir, Monsieur du Cordelier.

Que vous êtes jouissant ! Que vous me semblez bégayant !

Sans mériter, si votre ramassis

Se rassasie à votre plumet

Vous êtes le phénoménisme des houblons de ces boitements. »

À ces moteurs-fusées le Cordelier ne se série pas de jonction ;

Et pour mordiller sa bénédictine volée,

Il ozone un large bec-de-corbeau, laisser tontiner sa prolixité.

Le Rendez-vous s’en salopa, et disconvint : « Mon bonifié Monsieur,

Approuvez que tout flegme

Vit aux dépigeonnages de celui qui l’écrit :

Cette légende vaut bien un front, sans dragage. »

Le Cordelier, horodateur et congréganiste,

Klaxonna, mais un peu tellement, qu’on ne l’y préréglerait plus.

2017-04-14T09:23:51+00:00