Suivez-moi !

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre message

Stéphane Arfi répond au questionnaire du candide

Stephane Arfi

Écrivain, scénariste et journaliste, Stéphane Arfi est le directeur de la rédaction de « Bonheurs magazine », qui a le bon goût de donner largement la parole aux auteurs et éditeurs de tous horizons. Par un juste retour des choses, c’est à lui de s’exprimer :

  •  Un écrivain, ça naît comment ?
    Un écrivain, ça naît comme ça peut, le plus souvent ça naît prématuré (le talent n’est pas encore là) et il faut le mettre en couveuse éditoriale. Un grand écrivain, ça naît le plus souvent en mourant, puisqu’il a passé sa vie à se faire rejeter, dénigrer ou mépriser ou rabaisser ou ignorer.

 

  • Un livre, ça vient de quoi ?
    Ça vient du cœur, des tripes, du cerveau et de l’âme, parfois du sexe. Et de sa poche quand c’est un livre de poche.

 

  • Un style, ça se trouve où ?
    On en trouve en contrefaçon chez plein d’écrivains. Mais c’est du faux. On en trouve un vrai dès qu’on écrit sans penser au regard des autres.

 

  • Quand on écrit, c’est pour qui ?
    Je ne sais pas et je ne veux pas le savoir.

 

  • Votre dernier ouvrage, qu’est-ce qu’il raconte ?
    « La vie magnifique de Frank Dragon » (Editions Grasset) raconte comment et pourquoi on survit dès lors qu’on a envie de vivre

 

2017-02-21T09:17:24+00:00